BusinessNews : « « Kharjet l’Antika » : les voitures de collection paradent à Mégrine »

Article et reportage photo/vidéo publié le 27/05/2013 sur le site businessnews.com

C’est dans une ambiance festive que s’est tenue, ce dimanche 26 mai 2013, dans la commune de Megrine, la deuxième édition de « Kharjet l’Antika », organisée par l’Association de Mégrine pour l’Innovation et la Sauvegarde (AMIS).

Il s’agit d’une exposition et d’une parade de voitures anciennes qui a réuni une cinquantaine de voitures de collection du parc tunisien ainsi qu’une quinzaine de vespas du club des Vespa de Tunisie. Une centaine de personnes sont venues pour admirer ces véhicules d’un autre âge mais qui gardent un certain charme. Au menu : élégance, extravagance, couleurs vives et nostalgie.

Parmi les voitures exposées, on note une Rolls Royce de 1976, une Chevrolet Camaro, une Volkswagen Buggy, des Citroën Traction, une Peugeot 203 cabriolet, une Peugeot 203 découvrable, plusieurs 403 et 404, des 2 chevaux, des 4 chevaux, des Volkswagen Coccinelles, des Mini Austin, etc.

L’événement a été une occasion pour faire des rencontres et des échanges notamment entre les propriétaires de ces voitures et avec un public de jeunes et moins jeunes venu pour découvrir les ancêtres de nos véhicules modernes.

L’idée de cette initiative est née lors du premier anniversaire de l’association, explique l’un de ses membres Daoud Ayoub Gharbi. Et vu l’engouement du public et le succès de cette parade, l’événement a été élargi à tous les propriétaires de véhicules anciens qui ont voulu y prendre part. Plusieurs sponsors ont participé à la mise sur pied cette parade qui coûté environ 2.000 dinars, a précisé M. Gharbi.

Notons qu’AMIS est une association à caractère général qui a pour objet de préserver et améliorer les spécificités architecturales et environnementales de la ville de Megrine tout en œuvrant sur les plans socio-économique, culturel et sportif. Elle travaille sur plusieurs chantiers, notamment la promotion du patrimoine architectural de Megrine et la protection environnementale de la commune. Actuellement, elle œuvre à un projet de réhabilitation de l’école primaire Ibn Sina et fait des appels aux dons pour y parvenir.

I.N.